Menu

Quelles sont les conférences auxquelles les médecins sont le plus susceptibles d’assister par voie numérique plutôt qu’en personne en 2021?

Les conférences médicales virtuelles sont en plein essor, mais sont-elles appelées à durer?

En raison de la pandémie survenue l’année dernière, les organisateurs de conférences et les marques de produits médicaux ont dû se précipiter pour trouver une solution afin de limiter les annulations d’importantes conférences médicales. Les plateformes virtuelles qui en ont résulté ont rapidement progressé pour reproduire l’expérience des conférences en personne par des moyens numériques. Si de nombreuses conférences médicales virtuelles ont été couronnées de succès, en termes de forte participation à de nombreux événements importants, tant nationaux qu’internationaux, des questions subsistaient quant à leur capacité à répondre aux besoins des médecins, des autres prestataires de soins de santé et des entreprises pharmaceutiques et de matériel médical qui parrainaient ces événements. De plus, de nombreux exposants et organisateurs de conférences se demandaient si les participants allaient continuer à adopter le format des conférences virtuelles une fois l’impact de la pandémie passé.

Read More

MD Analytics a cherché à répondre à certaines de ces questions en réalisant une enquête en ligne auprès de 90 spécialistes médicaux au Canada afin de mesurer leur réaction aux conférences médicales virtuelles de 2020 et de savoir si ces spécialistes comptaient participer aux principaux événements de 2021.

Nous avons constaté qu’en 2020, les médecins canadiens avaient déclaré des taux de participation aux conférences similaires, malgré une évolution quasi universelle vers la participation numérique. En outre, 98 % des médecins qui ont assisté à une conférence virtuelle en 2020 prévoient d’assister au moins une conférence virtuelle en 2021. Si la participation aux conférences reste stable, le temps total que les médecins consacrent au contenu a considérablement diminué. Auparavant, les médecins passaient trois jours ou plus sur place, absorbés par les activités de la conférence. Aujourd’hui, ils n’y consacrent que 8 à 12 heures au total, même pour les événements les plus importants.

Dans le cadre de leur participation globale à des conférences médicales virtuelles, le temps réel passé à assister à des expositions virtuelles parrainées par des entreprises pharmaceutiques et de matériel médical était relativement faible, les participants à la conférence consacrant en moyenne moins de 30 minutes à ces expositions. Il s’agit là d’un défi important pour les organisateurs de conférences qui dépendent souvent des revenus importants générés par les exposants. Il est donc nécessaire d’améliorer l’expérience globale de l’exposition virtuelle et les taux de participation correspondants. Pour ce faire, nous avons sondé l’opinion des médecins sur ce qui a été bien fait dans ces expositions virtuelles et sur ce qui pourrait être amélioré. Parmi les principales observations faites par les médecins dans ces domaines, citons la nécessité de faciliter la navigation dans les expositions virtuelles, d’offrir davantage de possibilités de dialogue et de fournir des informations sur les données d’essais cliniques ou les produits récemment lancés.

Le programme de vaccination contre la COVID-19 ayant pris de l’ampleur au cours des derniers mois, il y a lieu de s’attendre à un retour à la normale. Cependant, le contexte des conférences médicales pourrait changer à jamais. Alors que les expositions en plein essor et les kiosques extravagants commencent à revenir, leurs nouveaux cousins numériques resteront probablement un élément clé pour quiconque cherche à capter l’attention des médecins.

Key questions answered include:

  • Questions clés auxquelles les participant(e)s ont répondu :
  • Quelles sont les principales possibilités d’engager les médecins au moyen d’expositions virtuelles?
  • Où les expositions virtuelles sont-elles inférieures aux conférences en personne?
  • Comment le passage aux conférences virtuelles a-t-il modifié les habitudes de consultation de l’information des médecins ?
This infographic contains select findings from our Independent Study. Contact us to find out if your organization qualifies for a complimentary lunch & learn with access to the full report.

Past Independent Studies

Physician Use of Social Media

Physicians are using social media in their personal and professional lives, especially younger physicians. However, the pharma industry should be aware of barriers to...

read more

Past Independent Studies

Physician Use of Social Media

Physicians are using social media in their personal and professional lives, especially younger physicians. However, the pharma industry should be aware of barriers to...

read more

We are here to answer your questions.

Share This